Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Réduction de vente et d’utilisation...
Communiqué de presse (29/06/2022) Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur Facebook LinkedIn



RÉDUCTION DE VENTE ET D’UTILISATION D’ANTIBIOTIQUES EN MÉDECINE VÉTÉRINAIRE EN BELGIQUE EN 2021

  En 2021, tous les indicateurs de vente d’antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique montrent une réduction par rapport à 2020 : - 8,4 % pour l’utilisation totale, - 12,3 % pour la colistine, - 12,9 % pour les aliments médicamenteux avec antibiotiques et - 42,8 % pour les antibiotiques d’importance critique. Toutefois le pourcentage d’utilisateurs en zone d’alarme doit être suivi attentivement chez les porcs et les veaux de boucherie.

Au début de 2021, l’autorité fédérale, l’AMCRA et les secteurs partenaires ont signé une deuxième Convention antibiotiques pour la période 2021-2024. Elle comprend des objectifs de réduction déjà détaillés dans la « Vision 2024 » de l’AMCRA par rapport à la vente d’antibiotiques chez les animaux:
  1. Vente totale d’antibiotiques (objectif 2024 : - 65 % par rapport à 2011)
    - Réduction réalisée par rapport à 2020 : - 8,4 %
    - Réduction cumulative : - 44,6 %
  2. Vente de colistine (objectif 2024 : maximum 1 mg/kg de biomasse)
    - Résultat en 2021 : 1,17 mg/kg de biomasse
    - Réduction réalisée par rapport à 2020 : - 12,3 %
    - Réduction cumulative : - 75,4 % par rapport à 2012
  3. Vente d’aliments médicamenteux contenant des antibiotiques (objectif 2024 : - 75 % par rapport à 2011)
    - Réduction réalisée par rapport à 2020 : - 12,9 %
    - Réduction cumulative : - 74,2 %
  4. Utilisation d’antibiotiques d'importance critique (objectif 2024 : au minimum - 75 % par rapport à 2011)
    - Réduction réalisée par rapport à 2020 : - 42,8 %
    - Réduction cumulative : - 82,9 %

L’obligation d’enregistrer l’utilisation d’antibiotiques au niveau des exploitations dans la base de données nationale Sanitel-Med, a permis de fixer des objectifs chez les porcs, les poulets de chair et les veaux de boucherie. Dans toutes ces espèces une réduction de l’usage d’antibiotiques est observée en 2021 par rapport à 2018 (première année pour laquelle on dispose des données de référence) et 2020. Néanmoins, les utilisateurs en zone d’alarme1, caractérisés par une utilisation structurellement élevée d’antibiotiques, représentent respectivement 9% et 13% de toutes exploitations chez les porcs et les veaux de boucherie. Chez les poulets de chair on en compte approximativement 0,4%.

Un signal positif émane de la surveillance des résistances aux antibiotiques : la tendance de diminution du nombre de souches d’E. coli multirésistantes chez ces animaux producteurs de denrées alimentaires se maintient aussi en 2021, ainsi que la diminution de l’antibiorésistance vis-à-vis des antibiotiques d'importance critique. L’antibiorésistance d’autres bactéries est également évaluée (Enterococcus faecium et E. faecalis, Staphylococcus aureus résistants à la méthicilline) chez les animaux producteurs de denrées alimentaires : les résultats montrent une stabilisation ou une légère diminution des prévalences.


> Coaching antibiotiques
Les utilisateurs en zone d’alarme ne devront pas représenter plus d’1 % de l’ensemble des exploitations fin 2024. Dans la Vision 2024 d’AMCRA ainsi que dans le plan d’action national One-Health contre la résistance aux antimicrobiens2, le coaching a été identifié comme une intervention pouvant favoriser un changement durable dans l’utilisation d’antibiotiques. Dans le cadre de la Convention antibiotiques 2021-2024 plusieurs organisations se sont engagées à utiliser le coaching et favoriser l’implémentation de celui-ci afin d’accompagner les éleveurs et les vétérinaires.

> Enregistrement d’antibiotiques et benchmarking pour d’autres secteurs
À côté des initiatives précurseurs déjà mises en place par certains gestionnaires de cahiers de charge, il deviendra légalement obligatoire dans la deuxième partie de l’année d’enregistrer les antibiotiques utilisés chez tous les bovins et toutes les espèces de volailles dans Sanitel-Med : une étape fondamentale afin de mettre en place, d’ici quelques années, un trajet de réduction spécifique à ces espèces. Un autre secteur, celui des animaux de compagnie, connaîtra bientôt un changement important : les conditions d’utilisation des antibiotiques d’importance critique seront également appliquées. Il sera donc fondamental de poursuivre la formation et la sensibilisation de tous les acteurs concernés par ces nouvelles initiatives.

> Conclusions
Les résultats d’utilisation et de résistance aux antibiotiques en 2021 sont positifs. Néanmoins, l’analyse détaillée des résultats par espèce animale met en évidence les défis qui devront être relevés d’ici fin 2024, en passant par le benchmarking et l’identification des gros utilisateurs, le coaching des utilisateurs en zone d’alarme. Le défi consistera à réduire significativement le nombre de ces derniers dans les secteurs des porcs et des veaux de boucherie et à maintenir le faible taux d’utilisateurs en zone d’alarme dans le secteur des poulets de chair. La sensibilisation et la communication devront être renforcées afin d’informer tous les partenaires des nouvelles obligations légales ou de toutes les autres initiatives pertinentes.


Plus d’informations



AMCRA est le centre de connaissances concernant l’usage d’antibiotiques et l’antibiorésistance chez les animaux en Belgique. AMCRA a pour mission 1) de prévenir l’antibiorésistance afin de préserver la santé humaine et animale ainsi que le bien-être des animaux, 2) d’œuvrer pour une réduction rationnelle de l’utilisation d’antibiotiques et une politique durable des antibiotiques en médecine vétérinaire en Belgique, 3) d’analyser, communiquer et sensibiliser. Pour de plus amples informations : www.amcra.be

La « Convention antibiotiques relative à l’usage responsable des antibiotiques chez les animaux, établie entre les autorités fédérales et tous les partenaires en vue de lutter contre la résistance antimicrobienne » pour la période 2021-2024 a été signée par le gouvernement fédéral représenté par les ministres de la Santé publique et de l’Agriculture, les organisations sectorielles pharma.be, ABS, BFA, Boerenbond, FWA, les organisations sectorielles (Landsbond Pluimvee et VEPEK), les associations de vétérinaires UPV, VeDa et SAVAB-Flanders, les conseils régionaux de l'Ordre des Vétérinaires (CRFOMV en NGROD), les associations de santé animale ARSIA et DGZ, les gestionnaires de cahiers des charges Belbeef, Belplume, Belpork, BVK asbl, Codiplan, MilkBE, Registre AB et AMCRA.

Les résultats détaillés sont disponible dans le dernier rapport BelVet-SAC. Une synthèse des résultats d’utilisation et de résistance, ainsi que des activités de la Convention antibiotiques peut être consultée dans les rapports publics disponibles sur les sites www.amcra.be et www.afsca.be.




1 Définition dans l’annexe 3 de la Convention antibiotiques 2021-2024 : https://www.favv-afsca.be/professionnels/productionanimale/antibioresistance/convention/_documents/Convenant-AB-2021-2024---Annexe-3---ondertekening-dd20210125.pdf
2 https://www.health.belgium.be/fr/lutte-contre-la-resistance-aux-antimicrobiens-amr
Notre mission est de veiller à ce que tous les acteurs de la chaîne fournissent aux consommateurs et les uns aux autres une assurance optimale que les aliments, les animaux, les plantes et les produits qu'ils consomment, utilisent ou détiennent sont fiables, sûrs et protégés, maintenant et à l'avenir.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 29.06.2022    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Notre politique de cookies   |   Déclaration sur l'accessibilité   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet