Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Virus de la grippe aviaire (H5) détecté ...
Communiqué de presse commun du Ministre Clarinval et de l’AFSCA (12/11/2021) Nous suivre sur Twitter Nous suivre sur Facebook LinkedIn


Virus de la grippe aviaire (H5) détecté chez un oiseau sauvage en Belgique : des mesures plus strictes pour les éleveurs professionnels et détenteurs amateurs

  Dans la commune de Schilde, en province d'Anvers, le virus de la grippe aviaire (H5N1) a été identifié chez un canard sauvage. Il s'agit d'un variant hautement pathogène de la grippe aviaire. Ceci indique que le virus de la grippe aviaire circule activement chez les oiseaux sauvages. Le ministre de l'Agriculture David Clarinval a donc décidé, sur avis de l'AFSCA, de renforcer les mesures de base, càd d’application en tous temps, à partir du 15 novembre afin de protéger au mieux les volailles.

Afin de limiter la propagation du virus, l'AFSCA appelle en outre tous les détenteurs de volailles et d'oiseaux à respecter strictement les mesures de biosécurité en vigueur. Nous demandons aux promeneurs de signaler les oiseaux sauvages morts via le numéro de téléphone gratuit 0800/99 777.


Période de risque accru


A partir de ce 15 novembre 2021, une période de risque accru est déclarée et d’application sur tout le territoire et les mesures de prévention suivantes sont rendues obligatoires
  • Les volailles des éleveurs professionnels et des détenteurs particuliers, à l’exception des ratites, doivent être enfermées ou protégées (à l'aide de filets).
  • Toutes les volailles et autres oiseaux captifs doivent être nourris et abreuvés à l’intérieur (ou sous filets).
  • Il est interdit d’abreuver les volailles avec de l’eau provenant de réservoirs d’eau, de l’eau de surface ou de pluie accessible aux oiseaux sauvages.

Ces mesures ont pour objectif d’empêcher les volailles des exploitations professionnelles et des détenteurs particuliers d'entrer en contact avec des oiseaux sauvages infectés par le virus de la grippe aviaire, et donc de les protéger. Elles sont consultables sur le site Internet de l’AFSCA :
http://www.afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/mesures.asp

L'AFSCA demande à tous les éleveurs de volailles, hobbyistes et autres acteurs impliqués, d'appliquer strictement ces mesures de biosécurité, et d'accorder l’attention nécessaire à la prévention de l'introduction de la grippe aviaire chez leurs animaux par contacts avec des oiseaux sauvages. Il est important qu’ils contactent leur vétérinaire s’ils constatent une mortalité élevée dans leur cheptel ou tout autre symptôme de la maladie.

David Clarinval, ministre fédéral de l'Agriculture : « Je tiens absolument à protéger au maximum les volailles des éleveurs professionnels et particuliers. C’est pourquoi, avec l’AFSCA, nous avons décidé d'anticiper la menace qui pèse potentiellement sur notre pays. En passant en période de risque accru et en appliquant les mesures de biosécurité adéquates, nous souhaitons éviter que cette maladie contamine nos volailles et prévenir les dégâts dont le secteur a pu souffrir par le passé. »


Vous avez trouvé un oiseau malade ou mort ? Faites-le-nous savoir !
Si vous trouvez un oiseau mort ou malade lors d'une promenade ou dans votre quartier, ne le touchez pas mais signalez-le via notre numéro gratuit 0800/99 777. L'animal sera recueilli et examiné, et vous contribuerez ainsi à prévenir l'apparition de nouveaux foyers du virus de la grippe aviaire et à protéger vos propres volailles.

Les produits de volaille tels que la viande et les œufs peuvent-ils encore être consommés ?
Le virus qui circule actuellement, et ce depuis quelques années, n'est pas dangereux pour l'homme. Il n'y a aucun risque pour les consommateurs. La viande de volaille et les œufs peuvent être consommés en toute sécurité.

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?
L'influenza aviaire ou grippe aviaire est une maladie virale très contagieuse, à laquelle probablement toutes les espèces avicoles sont sensibles. Il n’y a pas d’indication scientifique qui indique que ce virus soit nocif pour l’homme. La nature des symptômes et l'évolution de la maladie dépendent du caractère pathogène de la souche virale, de l'animal concerné, de l'environnement et d'autres infections éventuelles. La contamination de la volaille peut se faire par le biais de contacts directs avec des animaux malades, ou par exposition à du matériel contaminé, comme du fumier ou des caisses sales. Une contamination peut aussi se propager via l'air, sur des distances relativement courtes.

L’AFSCA et la santé animale
Si l'AFSCA est connue pour ses contrôles tout au long de la chaîne alimentaire, l'Agence est également responsable de la prévention et du contrôle des maladies animales réglementées. En ce qui concerne la grippe aviaire, l'Agence travaille en étroite collaboration avec les autorités régionales.

Plus d’informations sur le virus de la grippe aviaire :
http://www.afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/



  Personne de contact pour la presse:
Jean-Sébastien Walhin
jean-sebastien.walhin@afsca.be
Tél. : 0476 88 50 77
Notre mission est de veiller à ce que tous les acteurs de la chaîne fournissent aux consommateurs et les uns aux autres une assurance optimale que les aliments, les animaux, les plantes et les produits qu’ils consomment, utilisent ou détiennent sont fiables, sûrs et protégés, maintenant et à l’avenir.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 12.11.2021    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Notre politique de cookies   |   Déclaration sur l'accessibilité   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet