Afficher cette page en : Français Néerlandais
  RECHERCHER

Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire
Recherche de A à Z
Professionnels > Publications > Communiqués de presse & Communications > Virus de la grippe aviaire H5 : foyer de...
Communiqué de presse (26/04/2021) Nous suivre sur TwitterNous suivre sur Facebook


Virus de la grippe aviaire H5 : foyer de grippe aviaire hautement pathogène confirmé chez un marchand d’oiseaux à Waregem. En plus de la zone de protection, une zone de surveillance de 10 km est établie autour du foyer.

*Mise à jour du communiqué de presse du 23 avril 2021*

  Le 22 avril 2021, la présence de la grippe aviaire de type H5N8 a été confirmée chez un marchand d’oiseaux et de volailles pour détenteurs particuliers situé sur la commune de Waregem, en Flandre occidentale. Il s'agit d'une variante hautement pathogène du virus. Afin d'éviter une nouvelle propagation du virus, une zone de protection de 3 km est mise en place autour du foyer. A cette zone de protection, vient s’ajouter une zone de surveillance de 10 km. Dans ces zones, des mesures supplémentaires sont prises pour les détenteurs professionnels et privés.

Cette contamination montre que le virus de la grippe aviaire n'a pas complètement disparu en Belgique et que tous les éleveurs de volailles doivent encore faire preuve de prudence. Depuis le 12 mars, les plus de 50 oiseaux sauvages trouvés morts et testés se sont systématiquement révélés négatifs au virus de la grippe aviaire. Cela montre que le risque de contamination par les oiseaux sauvages reste suffisamment faible pour qu'aucune mesure supplémentaire ne soit prise dans le reste du pays. L'AFSCA tient à souligner, une fois de plus, que les propriétaires privés en Belgique doivent continuer à nourrir et abreuver leurs volailles à l'intérieur.

Appel à la vigilance pour les détenteurs qui ont acheté de la volaille au marché (Hainaut, Brabant wallon et Nord de la France).

Le marchand concerné a vendu des oiseaux - y compris des canards – sur 7 marchés.
Il s’agit des marchés suivants :

- La Louvière
- Soignies
- Wavre
- Péruwelz
- Binche
- Charleroi
- Gognies-Chaussée (France)

L’AFSCA demande aux particuliers qui ont acheté des animaux sur ces marchés d’être vigilants et de contacter leur vétérinaire dès l'apparition de symptômes cliniques (problèmes respiratoires, sinusite, yeux larmoyants, tête gonflée avec crête et caroncule cyanosées, chute de ponte des œufs, somnolence, manque d'appétit, mort, ...).

Des mesures supplémentaires autour du foyer mises en place pour empêcher la propagation du virus

Au sein de la zone de protection (3 km) délimitée autour du négociant en volailles, toutes les volailles et autres oiseaux doivent être placés en captivité dans un bâtiment fermé et y être maintenus. Les déplacements de volailles, autres oiseaux et œufs à couver sont interdits (les déplacements en transit sont autorisés). De plus, tous les détenteurs d’oiseaux et de volailles de cette zone, doivent, endéans les 24 heures pour les professionnels et endéans les 48 heures pour les particuliers, réaliser un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents.

Au sein de la zone de surveillance (10km) délimitée autour du négociant en volailles, les déplacements de volailles, autres oiseaux et œufs à couver sont interdits (les déplacements en transit sont autorisés). De plus, tous les détenteurs professionnels d’oiseaux et de volailles de cette zone doivent, endéans les 72 heures, réaliser un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents.

L’AFSCA suit de près l’évolution de la situation en Belgique, et entretient des contacts étroits et réguliers avec les autres Etats membres et les autorités européennes. L’ensemble des acteurs du secteur de l’élevage avicole a été informé de la situation.

Le virus tel qu’il circule actuellement, et ces dernières années, n’est pas transmissible aux humains. Le consommateur n’encourt également aucun risque. La viande et les œufs de poules peuvent être consommés en toute sécurité. Un aperçu des mesures est disponible sur le site web de l'AFSCA : http://www.afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/mesures.asp

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

L'influenza aviaire ou grippe aviaire est une maladie virale très contagieuse, à laquelle probablement toutes les espèces avicoles sont sensibles. La nature des symptômes et l'évolution de la maladie dépendent du caractère pathogène de la souche virale, de l'animal concerné, de l'environnement et d'autres infections éventuelles. La contamination de la volaille peut se faire par le biais de contacts directs avec des animaux malades, ou par exposition à du matériel contaminé, comme du fumier ou des caisses sales. Une contamination peut aussi se propager via l'air, sur des distances relativement courtes.

L’AFSCA et la santé animale

Si l'AFSCA est connue pour ses contrôles tout au long de la chaîne alimentaire, l'Agence est également responsable de la prévention et du contrôle des maladies animales réglementées. En ce qui concerne la grippe aviaire, l'Agence travaille en étroite collaboration avec les autorités régionales.

Plus d’informations sur le virus de la grippe aviaire :
http://www.afsca.be/professionnels/productionanimale/santeanimale/grippeaviaire/

  Personne de contact pour la presse:
Stéphanie Maquoi
stephanie.maquoi@afsca.be
Tél. : 0478 69 57 84
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   26.04.2021    |   Haut de la page
Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Notre politique de cookies   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA - Tous droits réservés   |   Extranet