Afficher cette page en : Français Néerlandais
 
  RECHERCHER

Recherche de A à Z
 
Accueil > Professionnels > Production animale > Animaux > Santé animale > Maladie de Newcastle
Professionnels A propos de l'AFSCA Organigramme Contact Agréments, autorisations et enregistrements Autocontrôle Check-lists "Inspections" Denrées alimentaires Exportation pays tiers Financement de l'AFSCA Importation pays tiers Laboratoires Législation Notification obligatoire Production animale / Santé animale Production végétale Vente à la ferme Vétérinaires indépendants Bio-ingénieurs, ingénieurs industriels, bacheliers et masters indépendants Publications Utiles Cellule de vulgarisation et d'accompagnement Comités Comité consultatif Comité d'audit Comité scientifique Consommateurs

 
 


Maladie de Newcastle (Newcastle disease (ND) / paramyxovirose)




 

Qu’est-ce que la maladie de Newcastle ?


Vaccination contre la maladie de Newcastle


Situation en Belgique NEW

Législation

Fiche pratique



Haut de la page




Qu'est-ce que la maladie de Newcastle ?


Symptômes et évolution de la maladie

La maladie de Newcastle (ND) ou paramyxovirose est une maladie virale très contagieuse, à laquelle presque toutes les espèces d’oiseau (sauvages et domestiques) sont sensibles. La maladie est provoquée par le virus ND, dont il existe plusieurs souches. Selon la souche virale et l’espèce avicole atteinte, les symptômes sont plus ou moins aigus :

  • troubles respiratoires
  • problèmes digestifs
  • perte d'appétit
  • abattement
  • chute de ponte
En cas d’infection par une souche très agressive, des symptômes nerveux et une forte mortalité peuvent être signalés.

L’homme n’est pas sensible à la maladie. La consommation d’œufs, de viande de volaille et de produits d’origine avicole ne présente pas de risque. Il n’y a aucun danger pour la santé publique.


Transmission

Le virus ND est transmis par contact direct avec des oiseaux infectés, par contact avec du matériel contaminé (par exemple de l’eau ou des aliments contaminés par des excréments) ou par l’air.

Lors de l’éclosion, les poussins peuvent être contaminés au travers de particules virales se trouvant sur les coquilles.


Prévention et lutte

Depuis 1993, la vaccination est obligatoire en Belgique pour :

  • toute volaille détenue dans des exploitations de plus de 100 volailles ;
  • toutes les volailles présentées lors des rassemblements (expositions, concours, marchés etc.) ;
  • les pigeons participant à des concours (de vols) ou des rassemblements (p.e. expositions).
Grâce à cette vaccination obligatoire, le risque qu’il y ait émergence et dispersion de la ND est relativement faible. Le fait qu’aucun cas de ND n’ait été constaté dans les exploitations professionnelles de volailles depuis 20 ans le prouve.

La maladie de Newcastle est une maladie à déclaration obligatoire. Ceci veut dire que tout détenteur ou vétérinaire a l’obligation de signaler immédiatement à l'Unité  locale de contrôle de l'AFSCA (ULC) les symptômes pouvant indiquer une contamination par la ND. Suite à cette déclaration l'AFSCA met en œuvre les procédures concernant les examens et la lutte contre la maladie prescrites dans la législation.

Les exploitations avicoles infectées par le virus ND sont assainies (mise à mort et destruction de toutes les volailles). L’exploitation est ensuite nettoyée et désinfectée. Les exploitations voisines et les exploitations de contact sont visitées afin de détecter une éventuelle contamination par le virus ND. Autour du foyer une zone de protection (d’un rayon de 3 km) et une zone de surveillance (d’un rayon de 10 km) sont délimitées. Dans ces zones des mesures restrictives relatives à la vaccination,  à la biosécurité dans les exploitations et au transport de volailles sont en vigueur.

En cas d'une infection de ND chez les pigeons, d'autres mesures sont en vigueur : autour du foyer une zone de 500 m est délimitée dans laquelle toutes les volailles, y compris les volailles appartenant aux particuliers, doivent être vaccinées et dans laquelle des restrictions par rapport au transport sont d'application. Selon la situation dans le foyer, les pigeons infectés sont abattus ou bien les pigeons sont enfermés pendant au moins 60 jours.



Haut de la page



Vaccination contre la maladie de Newcastle


Tout détenteur qui détient plus de 100 volailles est tenu de les faire vacciner Dans le cadre de la vacination obligatoire, les responsables doivent faire appel à un vétérinaire agréé pour faire exécuter la vaccination. Dans le cas d’une vaccination dans une exploitation, le vétérinaire remplit et signe le registre de vaccination.

Pour les volailles qui sont présentées lors de rassemblements (les expositions, les concours et les marchés) le vétérinaire signe une attestation de vaccination, dont l’original est destiné au responsable, le vétérinaire en garde une copie.

Pour les pigeons qui participent t à des concours ou à des rassemblements, le vétérinaire signe l'attestation de vaccination (23/02/2011).

Le responsable doit présenter cette attestation aux organisateurs pour pouvoir participer aux concours ou aux rassemblements. Le détenteur garde l’original de l’attestation, le vétérinaire en garde une copie.

Le vaccin contre la ND procure une bonne protection contre la maladie (même si la protection n’est pas de 100%) . Si la ND est constatée dans une exploitation de volaille, la réalisation de la vaccination préventive obligatoire est l'une des conditions pour le remboursement des animaux mis à mort.

Les volailles présentées sur un marché en vue de la vente doivent avoir été vaccinées dans les trois mois qui précèdent la vente avec un vaccin adjuvé inactivé.

Le vaccin utilisé doit être autorisé en Belgique.




Haut de la page



Situation en Belgique NEW


Depuis le début des vaccinations obligatoires en 1993, la Belgique n'a plus connu de cas de ND chez les volailles détenues dans des exploitations avicoles professionnelles.

Le 26 avril 2018, pour la première fois depuis 1998, un nouveau cas de ND a été détecté chez des poules d'ornement détenues par un hobbyiste. Depuis, 3 autres nouveaux cas ont encore été détecté chez des hobbyistes.

Pour tous ces cas, les mesures suivantes ont été prises :

  • notification du foyer et des mesures au détenteur : soit vaccination des volailles et pigeons (à l’exception des canards, oies et cailles naines) et mise en quarantaine jusqu’à 60 jours après la disparition des symptômes, soit assainissement de ceux-ci ;
  • délimitation d’une zone de protection de 500m de rayon autour du foyer ;
  • notification du foyer et de la zone de protection au bourgmestre ;
  • pour la durée de 21 jours, dans la zone de protection de 500 m autour du foyer :
    • inventorier tous les détenteurs de pigeons et de volailles ;
    • les détenteurs doivent faire vacciner les volailles et les pigeons (à l’exception des canards, oies et cailles naines) ou prouver que cela a été fait récemment ;
    • les rassemblements de volailles, pigeons et autres oiseaux captifs sont interdits ;
    • les déplacements de volailles, pigeons et autres oiseaux captifs sont interdits.

Une carte de l’ensemble des zones de protection en vigueur est consultable via ce lien.

Dans les 4 cas, une nouvelle souche virale de ND a été identifiée. Il s’agit d’une souche déjà présente au Asie du Sud-Est et qui s’est rapidement propagée au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Europe de l’Est. Cette souche a également été identifiée récemment au Grand-Duché du Luxembourg.

Les cas de souches spécifiques au pigeon de paramyxovirose sont par contre fréquents. Ces cas sont généralement dus à une vaccination inefficace (pas tous les oiseaux du pigeonnier, pas de vaccination des jeunes oiseaux, rappel tardif) combinée avec une exposition fréquente aux virus ND.
Huit cas de paramyxovirose ont été constatés en 2009, neuf en 2010, neuf en 2011, huit en 2012, quatre en 2013, quatre en 2014 , un en 2015 , un en 2016 et six en 2017. Tous ces cas concernaient des pigeons.

En 2018 les cas suivants ont été constatés :

 

Date Lieu Espèce animale
06.02.2018

Nevele (Flandre orientale)

pigeon
20.03.2018 Bornem (Anvers) pigeon
26.04.2018 Herstal (Liège) poules d'ornement
14.06.2018 Kessel (Anvers) poules d'ornement
14.06.2018 Soignies (Hainaut) poules d'ornement
14.06.2018 Verviers (Liège) poules d'ornement

 

       



Haut de la page



Législation


Arrêté royal du 28 novembre 1994 relatif à la lutte contre la maladie de Newcastle (M.B. du 11/02/1995)

(Numéro NUMAC - 1995016192 - pour consulter la version coordonnée)

Arrêté ministériel du 25 janvier 1993 portant réglementation de la vaccination contre la pseudo-peste aviaire et modifiant l’arrêté ministériel du 4 mai 1992 portant des mesures temporaires de lutte contre la pseudo-peste aviaire (M.B. du 26/01/1993)

(Numéro NUMAC - 1993016016 - pour consulter la version coordonnée)

Arrêté ministériel du 4 mai 1992 portant des mesures temporaires de lutte contre la pseudo-peste aviaire (M.B. du 05/05/1992)

(Numéro NUMAC - 1992016065 - pour consulter la version coordonnée)

 

   
Notre mission est de veiller à la sécurité de la chaîne alimentaire et à la qualité de nos aliments, afin de protéger la santé des hommes, des animaux et des plantes.

Version imprimable   |   Dernière mise à jour le 19.06.2018   |   Haut de la page


Conditions d'utilisation & disclaimer   |   Copyright © 2002- FAVV-AFSCA. Tous droits réservés   |   Extranet